« On n’est plus sur des projets délirants de 40 000 ou 50 000 places. On veut garder l’ambiance du stade telle qu’elle est aujourd’hui » Robert Herrmann, président de l’Eurométrole de Strasbourg.

Robert Herrmann

Le 12 février dernier, Robert Herrmann, président de l’Eurométrole de Strasbourg et Marc Keller, président du Racing Club de Strasbourg Alsace ont présenté les 5 agences d’architectes finalistes concernant le projet de nouveau stade de la Meinau : Scau, KSS Group, HPP, Populous LTD et 2portzamparc. Le projet prévoit une augmentation de la jauge globale à 32 500 places (26 000 actuellement) ainsi que la création de nouveaux salons et loges et une rénovation technique de l’infrastructure (reprise partielle de la toiture). Cette restructuration est financée à hauteur de 100 millions d’euros par l’ensemble des collectivités territoriales : l’Eurométropole de Strasbourg (50 millions d’euros), la Région Grand Est (25 millions d’euros), la Ville de Strasbourg (12,5 millions d’euros) et le Département du Bas-Rhin (12,5 millions d’euros). Les travaux devraient débuter en mai 2022 et s’étaler sur trois ans jusqu’en 2025

De son côté, Le club va financer les équipements intérieurs du stade (boutique, musée…) pour 7 à 8 millions d’euros, rénover les terrains d’entraînement qui jouxtent le stade (10 millions d’euros) et réhabiliter le centre de formation pour 20 millions.

La phrase de Robert Herrmann, président de l’Eurométrole de Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *