Comme le pourcentage de structures sportives ayant fermé durant la période de confinement.

Le Conseil Social du Mouvement Sportif (CoSMoS) a lancé un deuxième questionnaire pour mesurer les impacts financiers et sociaux subis par ses adhérents pendant la crise sanitaire. Près de 3 000 structures (employeurs du sport issus du secteur associatif, commercial ou du sport professionnel) ont répondu dont 82 % employant moins de 7 ETP et 12,9 % entre 7 et 20 ETP. Parmi les répondants, 90 % indiquent que les structures ont été totalement fermées. En conséquence, 61,8 % ont placé la totalité de leurs salariés en activité partielle. De plus, parmi les dispositifs d’aides économiques mis en place, 23,3 % des structures ont effectué une demande de report de paiement des charges sociales et/ou fiscales

90 %

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *