La Ville d’Angers, qui possède déjà 11 terrains de grand jeu en gazon synthétique, a changé le revêtement d’un de ceux-ci il y a plus d’un an, tout en transformant en synthétique deux mini-terrains stabilisés.

Le stade de la Baraterie, utilisé principalement par le Sportif Club Angevins, club de football d’environ 450 licenciés, et les scolaires (écoles primaires et collèges), disposait d’un ancien terrain avec un gazon synthétique d’une douzaine d’années qu’il devenait nécessaire de remplacer. Le principal souhait de la collectivité était de disposer d’un terrain homologué au niveau régional.

Un nouveau gazon avec une excellente densité de fibre
“C’est la société Agilis qui a été retenue pour réaliser les travaux. Dans un premier temps, nous avons déposé et évacué l’ancien gazon synthétique ainsi que sa sous-couche type Enkamat, sur une surface de 6 650 m2. Par la suite, nous avons réalisé un reprofilage de la grave drainante existante et avons déflashé la plateforme avec un gravillon 2/4 afin de reprendre l’ensemble des imperfections de surface et être ainsi conformes à la norme NF P 90-112. Une fois contrôlée et validée par le laboratoire spécialisé Novarea, nous avons posé un géocomposite de drainage de 10 mm d’épaisseur (7 040 m2 au total avec les extensions), de la société Maccaferri, puis nous avons installé le revêtement : le gazon synthétique monofilament Mondo 4NX 12-60-15 de 60 mm d’épaisseur, avec 6 brins et 9 400 touffes/m² afin d’obtenir une meilleure densité de fibre et donc une excellente couverture de gazon. C’était une demande importante de la Ville”. explique Julien Savio, chef du secteur sols sportifs de la société Agilis. Le remplissage est composé de sable et de granulat de SBR. De plus, le terrain est entouré d’une bordure de type P1 (550 mètres linéaires), d’une main-courante et de pare-ballons de 6 m de hauteur sur 230 mètres linéaires.

Deux mini-terrains également en synthétique
En parallèle du changement de revêtement du terrain principal, la Ville d’Angers en a profité pour transformer en synthétique deux mini-terrains d’entraînement en stabilisé. “Nous avons décaissé sur une vingtaine de centimètres avant de mettre en place un réseau de drainage classique, avec un drainage primaire en épis de diamètre 65 mm et un drainage collecteur secondaire de diamètre 110 mm. Par-dessus, c’est la même composition que le premier terrain : une nappe drainante avec le gazon synthétique de Mondo” ajoute Julien Savio.

Une gestion en régie
Le terrain de grand jeu est environ utilisé 45 heures durant la semaine et une douzaine d’heures le week-end en fonction du nombre de matchs disputés. Comme les autres terrains de la Ville, ces trois nouvelles surfaces sont gérées en régie par la direction des sports et de loisirs, comme l’indique Patrick Boisdron, le responsable du service :
Nous possédons déjà toutes les machines nécessaires donc ce sont les agents qui se chargent de l’entretien régulier : un brossage une fois par semaine, un griffage une fois par mois, un balayage environ 4 fois par an et un décompactage annuel. De plus, en cas de besoin, certaines zones sensibles, comme les points de pénalty ou les surfaces de réparation par exemple, sont rechargées à la demande. Pour le reste, une recharge sur l’ensemble du terrain devrait être réalisée tous les deux ou trois ans”.

Avec déjà plus d’une année d’utilisation, les différents utilisateurs sont satisfaits de ces nouveaux terrains permettant une pratique accrue sur des surfaces de jeu de qualité.

Angers : quand le changement a du bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *