12Après 40 ans de recherche et développement, la valeur qualitative des espèces et des mélanges actuels augmente de manière significative sur presque tous les critères : résistance, densité, finesse… Ray-grass anglais, fétuques élevées et pâturin des prés restent les espèces prépondérantes sur le marché, mais des caractéristiques variétales pour le moins prometteuses leurs sont désormais associées  ! Aujourd’hui, des variétés sont capables de s’auto-réparer naturellement, de germer en quelques jours et à basse température, de former, pour certaines, des stolons/rhizomes (on pense au ray-grass traçant, au pâturin des prés hybride… !)… La sélection n’arrête pas le progrès !

Découvrez la totalité de l’article dans notre numéro 123 de novembre/décembre

Gazons naturels : la qualité progresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *