« Nous avons travaillé sur le principe appelé « écolomique » : économique et écologique. Ainsi, nous n’utilisons plus de produits phytosanitaires depuis 2014 et arrêtons d’arroser les terrains » d’Eric Mastrotto, directeur du service des sports de la Ville de Billère (64).

Eric Mastrotto

 

Depuis 2014, notamment afin de diminuer son budget de fonctionnement, le service des sports de Billère n’utilise plus de produits phytosanitaires. « Nous avons travaillé sur le principe appelé « écolomique » : économique et écologique. Ainsi, nous n’utilisons plus de produits phytosanitaires depuis 2014 et arrêtons d’arroser les terrains. Pour nous aider, nous avons été accompagnés par un expert durant deux ans et tout s’est fait simplement. Désormais, nous privilégions des produits organiques utilisables en agriculture biologique. Les pelouses sont denses, de bonne qualité, même si elles n’ont pas la même couleur qu’auparavant, notamment en été. Par contre, les terrains sont de bien meilleure qualité à la sortie de l’hiver. L’arrêt de l’arrosage évite le développement de maladies et incite les racines du gazon à aller chercher beaucoup plus en profondeur. Les terrains sont donc plus denses et ils s’abiment beaucoup moins » indique Eric Mastrotto, directeur du service des sports de Billère. Clairement expliquée aux responsables des clubs, la démarche à l’air d’avoir été comprise.

Plus d’informations dans notre magazine d’avril.

La phrase de Eric Mastrotto, directeur du service des sports de la Ville de Billère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *