bernard-laporte« Le comité directeur a validé l’arrêt définitif du projet du Grand Stade » de Bernard Laporte, président de la fédération française de rugby.

C’était une promesse forte de sa campagne pour être élu à la présidence de la Fédération Française de Rugby (FFR). Maintenant en place depuis le 3 décembre, Bernard Laporte n’a pas perdu de temps pour enterrer le projet de construction du Grand Stade, ardemment défendu par son prédécesseur Pierre Camou. « Le comité directeur a validé l’arrêt définitif du projet du Grand Stade », a déclaré Laporte devant la presse à Marcoussis. Le Grand Stade, projet de construction dans l’Essonne d’une enceinte ultra-moderne de 82 000 places dont la FFR aurait été propriétaire, est officiellement du passé. Il reste cependant à s’acquitter des pénalités de dédit. Selon Serge Simon, premier vice-président de la FFR, les juristes de la nouvelle équipe ont évalué à 450 000 euros le montant maximum qu’aura à payer l’institution pour rompre le contrat constructeur signé avec le groupement Ibelys. La facture totale du projet, depuis 2010, ne devrait pas dépasser les 12 millions d’euros.

La phrase de la semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *