Brigitte Henriques« Cette Coupe du monde doit être une grande fête populaire, avec des stades pleins, et doit nous permettre de laisser un héritage en matière de mixité » de Brigitte Henriques, vice-présidente déléguée de la Fédération Française de Football.

Le coup d’envoi de la Coupe du monde féminine 2019, organisée en France, a été donné mardi 19 septembre. Cette huitième édition du Mondial féminin, du 7 juin au 7 juillet 2019, sera la première du genre organisée en France. Elle constituera, pour le football féminin français, « Le Moment de Briller », comme l’affirme le slogan de cette épreuve, dévoilé en présence des joueuses de l’Équipe de France féminine et leur sélectionneure, Corinne Diacre. « C’est un moment historique pour la Fédération et notre football, et un signe fort pour la féminisation. Cette Coupe du monde doit être une grande fête populaire, avec des stades pleins, et doit nous permettre de laisser un héritage en matière de mixité. Il faut se mobiliser. Des programmes dédiés sont déjà prêts » a indiqué Brigitte Henriques, vice-présidente déléguée de la Fédération Française de Football.
À l’été 2018, la France sera également le théâtre de la Coupe du monde féminine U20 de la FIFA.

La phrase de la semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *