Comme le nombre de mesures du programme héritage des JOP de Paris 2024 proposées par l’Etat.

Le Premier ministre Edouard Philippe, accompagné de onze ministres, dont la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, et de Tony Estanguet, président du COJO Paris 2024, s’est rendu en Seine-Saint-Denis ce lundi 4 novembre pour présenter le projet d’héritage de l’Etat pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Le comité interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques, a notamment dressé 170 mesures qui participeront à l’héritage durable de Paris 2024. Des mesures sont ciblées sur les publics jeunes, les personnes en situation de handicap ou celles qui sont atteintes de pathologies.

« En plus de l’héritage matériel, celui des équipements olympiques et paralympiques qui vont renforcer l’attractivité du territoire, nous voulons que les Jeux soient un catalyseur de bonnes pratiques, à commencer par la pratique sportive, souligne le Premier ministre. Un tiers des Français ne pratique aucune activité physique et sportive. En 40 ans, les enfants de moins de 11 ans ont perdu un quart de leurs capacités cardio-respiratoires. Les Jeux doivent nous aider à inverser la tendance en encourageant sur tous les territoires la pratique du sport à l’école, dans les clubs, dans les entreprises » a indiqué Edouard Philippe.

Le Premier ministre a également lancé officiellement les travaux du futur Village Olympique et Paralympique qui accueillera 15000 athlètes pendant les Jeux puis 6000 habitants après les Jeux.

Le chiffre 170

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *