Comme le nombre propositions issues du rapport sur la nouvelle gouvernance du sport en France.

Afin de nourrir un projet de loi pour le développement du sport dans la société et faire évoluer le modèle sportif français, une large phase de concertation s’est déroulée du 30 janvier au 10 juillet 2018 avec six séminaires mobilisant plus de 500 personnes, une consultation numérique et la mobilisation d’un groupe de jeunes en Service Civique.

Ce mardi 16 octobre 2018, Laurence Lefèvre, Directrice de cabinet au ministère des Sports, et Patrick Bayeux, Docteur en sciences de gestion, ont remis au Comité de pilotage présidé par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, le rapport issu de cette réflexion collective qui a permis d’aboutir à 57 propositions pour une nouvelle gouvernance du sport en France. Parmi celles-ci, on retrouve notamment :

  • la création d’une agence nationale du sport sous la forme d’un GIP ;
  • l’intégration obligatoire du sport dans les contrats de ville ;
  • le travail sur un axe sport handicap dans les projets sportifs territoriaux ;
  • le renforcement du rôle de la CERFRES ;
  • la suppression des subventions aux clubs professionnels dont le pourcentage des droits TV est supérieur à 15 %
  • l’inscription des CREPS dans le projet sportif territorial

 

Le chiffre 57

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *