A l’instar des autres équipements sportifs, l’entretien est un élément important pour un vélodrome. Plusieurs solutions existent pour effectuer une rénovation efficace et prolonger ainsi la durée de vie de ces équipements spécifiques.

Afin de réaliser une rénovation de qualité, il est conseillé de faire appel à un prestataire extérieur en vue d’effectuer un diagnostic structurel sur la base de contrôles visuels, de carottages et d’inspections à l’aide de sonde pour vérifier le sous-sol.

Les différentes opérations d’entretien

La majorité des pistes étant en béton, les opérations d’entretien les plus courantes concernent le traitement des fissures et le remplacement des joints placés entre les différentes plaques de béton. Des opérations de maçonnerie localisées sont parfois nécessaires pour corriger les imperfections (fissures) qui peuvent se former sur la surface de la piste et qui touchent fréquemment la zone de jonction située entre la piste principale et la « côte d’azur ». Pour qu’ils puissent pleinement jouer leurs rôles, les joints de dilatation et de reprise qui sont généralement en silicone doivent quant à eux être remplacés tous les ans sous peine de perdre leur souplesse et de former à terme des bourrelets solidifiés voire de se craqueler sous l’effet des contraintes climatiques (chaud-froid).

Le nettoyage des vélodromes est une opération rendue complexe par l’importance des pentes dans les virages (jusqu’à 40°). Selon l’exposition des pistes, il peut être nécessaire de décaper la surface tous les 4 à 5 ans pour lutter contre la formation de mousses. Par exemple, la société Aqua Clean utilise son procédé Cycl’Eau pour nettoyer parfaitement, depuis le bas du vélodrome, l’ensemble de la surface avec la même qualité de travail. La pression de nettoyage est réglable en fonction de l’état du support et du degré de salissures entre 70 et 110 bars de pression. Le débit d’eau pour le lavage est de 130 litres/ minute, ce qui assure une qualité de lavage supérieure à un nettoyeur haute pression traditionnel. Il faut compter entre 5 000 et 6 000 euros HT pour une telle opération.

Enfin, la dernière opération d’entretien concerne le marquage. « Il est recommandé de repeindre les différentes lignes tous les 5 à 10 ans selon la fréquentation de la piste. Nous avons mis en place des fiches techniques spécifiques pour éviter les erreurs, notamment au niveau des espacements. Pour cette opération, il est conseillé de faire appel à une société spécialisée dans le marquage sportif » précise Guillaume Schwab, responsable des équipements sportifs de la Fédération Française de Cyclisme (FFC).

Le nettoyage des vélodromes est une opération rendue complexe par l’importance des pentes dans les virages : il faut compter entre 5 000 et 6 000 euros HT pour une telle opération.

Le ponçage d’une piste en béton

Pour les plus anciens vélodromes, les fissures mais également les phénomènes de décollement de plaques sont monnaie courante. « Si les fissures sont nombreuses mais pas trop larges, il est intéressant de réaliser un ponçage intégral de la piste sur quelques millimètres afin de retirer mousses, lichen, champignons mais également d’améliorer la planimétrie de la piste. Ce ponçage doit alors être couplé à une série de travaux de maçonnerie (tronçonnage des joints existants, voire de tronçons trop endommagés). Une telle opération nécessite un budget compris entre 120 000 et 150 000 euros HT mais la collectivité retrouve alors une piste presque neuve, au niveau esthétique et sportif, et ce pour une durée d’environ 15 ans » explique Guillaume Schwab.

 

La possibilité de rénover la piste

Si la piste a subi des décollements plus importants ainsi que des infiltrations d’eau, il faut alors envisager une rénovation en profondeur, voire une reconstruction. « Nous conseillons aux collectivités de nous contacter pour réaliser un diagnostic technique et réglementaire sur site. Suite à cette première visite, il peut être conseillé de faire appel à un prestataire extérieur en vue d’effectuer un diagnostic structurel sur la base de contrôles visuels, de carottages et d’inspections à l’aide de sonde pour vérifier le sous-sol. Pour un prix d’environ 10 000 euros HT, il permet de faire un état des lieux des fondations et de jauger la pérennité de la structure avant de se lancer dans une opération de rénovation. Dans certains cas, le diagnostic démontre qu’il n’est pas possible traiter la seule surface de roulement et qu’il est préférable de tout reconstruire » indique le responsable des équipements sportifs. Parfois, il est possible de rénover qu’une partie de la piste, mais il faut faire prêter attention à la jonction entre les deux surfaces qui est un point sensible. Pour une petite rénovation, il faut compter environ 6 mois et un an pour un chantier plus important.

La grande majorité des vélodromes ayant été construit avant les années 1950-1960, de nombreuses collectivités se heurtent à cette problématique de rénovation. Avec l’attribution des Jeux Olympiques et Paralympiques, plusieurs collectivités se montrent intéressées pour rénover leur vélodrome afin de se positionner comme lieu d’entraînement pour une sélection dans le cadre de la base arrière et profiter plus généralement de l’engouement retrouvé par le cyclisme sur piste. Si malheureusement, la FFC n’a pas les moyens financiers pour aider les porteurs de projet, elle apporte une expertise technique précieuse pour mener efficacement son projet.

 

L’entretien concernant les vélodromes couverts

Dans un vélodrome couvert, l’entretien d’une piste en bois est plus facile : il passe par un contrôle visuel régulier afin de repérer les éventuels défauts (échardes) qui sont généralement consécutifs à des chutes. L’application d’une pâte à bois voire le remplacement des lattes trop endommagées est alors effectué. Un nettoyage global de la piste est également conseillé (chiffon humide) deux fois par an afin de retirer la couche de poussière et de gomme laissée par les pneus. Concernant les autres opérations plus ponctuelles, Le ponçage est préconisé tous les 10 ans et le remplacement complet de la piste tous les 30 ans.

 

S’abonner au magazine Terrains de Sports

 

Vélodrome : les points clés pour l’entretien et la rénovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *